La dernière danse

Publié le par nefertiti




Dans les yeux profonds du miroir
Qui traduit les maux de la mémoire,
Se reflétent des larmes cachées
Dans la prison froide de l'obscurité,
Des nuages tueurs de la vieille clarté,
Des feuilles mortes touchées dans leurs sensibilités,
Une pauvre âme affligée
Par les douleureuses idées,
A la recherche de sa liberté
Au fond des cieux imaginés,
Décide de chasser l'ombre de morphée,
Et d'un oubli torturé
Qui dérange les paupières de son sommeil,
Lève sa canne et se réveille,
Pour suivre de son faible corps
Le rythme fou d'un sort
Chanté par les tambours de la mort.

   Nefertiti

Publié dans Mes mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 12/03/2008 23:27

C'est à cette communauté que j'ai demandé asile en premier...Merci Nfert de ce chaleureux accueil dans le monde d'OB. Obviously...Ta mélopée je l'imagine comme un tango, rouge et noir, celui qui danse dans les maux de tête. Texte magnifique et j'attends de voir cette dernière danse illustrée par l'aquarelle de Catherine.Nfert passe une douce nuit Sylvie     

Catherine Roemer/weinberg 10/03/2008 14:17

BonjourJe cherchais une poésie sur l´amitié afin de préparer un cours de francais pour des élèves allemands. J´ai cliqué et visite votre blog.Cette poésie "la dernière danse" est splendide et me boulverse.J´illustre des poèmes avec des aquarelles abstraites, et vous demande si je peux copier ce texte pour pouvoir l´étudier, le porter en moi, avant de peindre. A l´avance je vous remercie.Catherine

brigitte 10/03/2008 13:03

amir 10/03/2008 00:25

welcome again Aphroditetu es de retour et avec un tout joli poème provocateur! ça provoque la jalousie des mots qui sont entre les lignes; ils veulent eux-aussi paraitre!!!amir friendly

Fanchon 09/03/2008 12:23

Un très beau texte qui me fais un peu penser au "spleen" de Baudelaire de part l'usage de certains mots et de certaines sonorités. En tout, c'est un très beau poème. Bonne journée à toi.